La saison 2014 est maintenant terminée et c'est le temps de se livrer à la rétrospective des sorties de cette année.

Commençons par notre "camp off" de Beltaine, en forêt de Quénécan, en Mai dernier.

« Or un jour qu'il (Samson) passait par un pays du nom de Tricurius, il entendit sur sa gauche, pour être exact, des gens qui, suivant le rite des bacchantes, célébraient en l'honneur d'un temple des jeux illusoires. […] il aperçut devant eux, sur le sommet d'une hauteur, une idole abominable qui se dressait. J'ai été moi-même sur cette colline et j'ai adoré et touché de la main le signe de la croix que saint Samson a gravé de sa main avec un instrument de fer sur la pierre levée. A ce spectacle, saint Samson, prenant avec lui deux moines seulement, se dirigea vers eux en toute hâte et les engagea doucement à ne pas vénérer un sanctuaire en délaissant le Dieu unique, créateur de l'univers, tandis que Vedianus, leur comte, se tenait avec eux. Comme ils faisaient valoir que ce n'était pas un mal de conserver sous la forme de jeux le paganisme de leurs parents, alors que les uns étaient furieux, les autres moqueurs et que quelques-uns, plus raisonnables, l'engageaient à partir, la puissance de Dieu se manifeste aussitôt aux yeux de tous. En effet un garçon, qui conduisait des chevaux dans une course, tomba de son cheval au galop sur le sol et, se rompant le cou dans sa chute, il ne reste plus que comme un corps presque sans vie sur la terre. »
Vita Prima Samsonis, trad. P. Flobert, VIIIe siècle d'après une Vita Primeginia perdue du VIIe siècle.

Ce passage de la Première Vie de Saint Samson illustre bien la continuité de pratiques païennes chez des populations bretonnes chrétiennes du Haut Moyen Age dans le cadre de rassemblements saisonniers. Ces rassemblements se maintinrent longtemps en Bretagne, généralement sur des sites de hauteurs comme le Méné Bré.
L'hagiographe de Samson évoque des danses, la présence d'une idole (un menhir), des courses de chevaux, et la présence du comte Vedianus, le chef local du pagus de Trigg en actuel Cornwall.

Notre objectif étant donc d'évoquer un tel rassemblement saisonnier, avec quelques invités d'autres troupes comme Nick et Helen des Batavi ou Simon Pellequer, un forgeron de talent avec qui nous travaillons. Au programme : des compétitions (lancer de javelots, lutte, course, etc.), un festin, des chants et le bûcher de Beltaine.

IMG_0952
Le campement au petit matin.

IMG_0984

IMG_1037Tir de javelots.

IMG_1061Tir à l'arc.

IMG_1095La lutte.

IMG_1162

IMG_1187Les duels.

IMG_1210Photo de groupe !

IMG_1231

DSC_1382La course.

DSC_1544Le festin.

DSC_1554

DSC_1561Le bûcher de Beltaine.

Photos : R. Lesquivit & P. Texier.